Bruxelles-National, la sécurité aérienne en danger

Pour des raisons purement politiques, certains renient le progrès et l’évolution technologique dans le domaine de l’aviation à Bruxelles-National, à savoir utiliser des systèmes GPS de guidage des avions vers les pistes d’atterrissage.

La récente nouvelle querelle entre la Ministre Galant et son Président Ledoux du SPF Mobilité a trait aux opérations aériennes par vent d’EST et concerne l’utilisation d’une procédure d’atterrissage par guidage GPS sur la piste 07 gauche en arrivant par Dilbeek vers le site de formation de la gare de Schaerbeek.

Pour des raisons philosophiques, à savoir que Laurent Ledoux est opposé à tout survol de Bruxelles, lui et le SPF Mobilité mettent non seulement l’avenir économique de l’aéroport en danger mais de plus, ils mettent tous les riverains survolés par la piste d’atterrissage 01 en réel danger.

En effet, l’absence de meilleures procédures d’approche sur la 07L diminue fortement la bonne sécurité des opérations aériennes qui n’est plus pleinement assurée à Bruxelles-National.

Car par vent provenant de l’EST, sans procédure GPS sur la piste 07L, on préfère alors utiliser contre toutes les règles élémentaires de sécurité, la piste d’atterrissage 01 orientée plein NORD, et faire opérer les avions sur cette piste avec du vent LATERAL important (CROSSWIND) soit une procédure extrêmement dangereuse en phase finale d’approche vers la piste d’atterrissage 01.

Ainsi les riverains depuis Waterloo, par La Hulpe, Groenendaal, Watermael, Auderghem, Woluwe, Kraainem, Wezembeek et Sterrebeek sont-ils survolés par des avions évoluant dangereusement au-dessus de leurs têtes avec du vent de travers; ce qui impose au pilote de sans cesse vouloir redresser l’avion dans l’axe NORD de la piste en remettant les gaz et les moteurs à basse altitude au-dessus de zones densément peuplées et construites avant l’existence de l’aéroport.

La garantie d’une sécurité aérienne optimale impose que toutes les pistes de l’aéroport de Bruxelles-National soient équipées de la même manière, et que ce soit uniquement le vent et la météo ET PAS LE POUVOIR POLITIQUE, qui décide des utilisations de pistes.

Voir à ce propos l’article “Jacqueline Galant sur le point de valider une nouvelle trajectoire aérienne au-dessus de Bruxelles” publié dans le Vif / L’Express du vendredi 18 mars 2016

Voir également le communiqué de presse de Belgocontrol du jeudi 17 mars 2016 au sujet des atterrissages par guidage satellite à l’aéroport de Bruxelles National

 

Ce contenu a été publié dans Blog-FR. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.